Si le cinéma français concentre ses outils de production, ses réseaux et ses guichets financeurs sur la capitale, de nombreux scénaristes vivent en région. Grâce aux moyens informatiques, au courrier électronique ou encore à la fluidité des transports, un scénario peut s'écrire dans de bonnes conditions aux quatre coins de la France. La région Languedoc-Roussillon peut se prévaloir d'un fort potentiel de développement audiovisuel et cinématographique, quoique celui-ci n'ait su trouver pour l'instant que quelques applications industrielles. Il y existe surtout une forte tradition cinéphile et la fréquentation des salles d’exclusivité comme d’art et d’essai y a toujours été supérieure aux moyennes nationales. Le diplôme d’études de cinéma de l’Université de Montpellier, créé par Henri Agel dans les années 60, fut l’un des premiers délivré par une université française. Les publications de l’Institut Jean Vigo de Perpignan, initié par Marcel Oms, restent une référence en France. Le scénario constitue les fondations d'un film, la base d'un projet de production. En activant avec cette formation le secteur de l'écriture du scénario, nous souhaitons apporter une contribution essentielle au développement économique de l'audiovisuel et du cinéma en Languedoc-Roussillon et à la valorisation de ses réseaux professionnels. La situation géographique de ce stage table sur un potentiel de ressources humaines allant de Toulouse à Marseille et au delà, sur les réseaux de la francophonie à travers l'espace méditerranéen.